GOPR5606

JOUR 64 – KILOMÈTRE 3461 (GOLDEN, BC)

20/07/2016

Ce matin, je me lève tôt, je dois me préparer pour aller à Golden. En me réveillant, je suis tout emmitouflé dans mon sac de couchage. La nuit dernière, il a fait plutôt froid, ce qui ma permis de très bien dormir. Je m’habille chaudement et en sortant de ma tente, je découvre un paysage complètement différent de la veille. Il y a de la rosée partout et une forte bruine enveloppe le camping.

Je défais mon campement et je place tous mes bagages dans un casier à nourriture anti-ours, que je barre. Je vais ensuite cacher mon vélo, une roue en moins, derrière l’accueil du camping. Pour se rendre derrière l’accueil, on doit marcher dans les branches et la vase, j’espère donc que personne ne s’y aventurera.

Lorsque toutes mes choses sont en sécurité, je vais rejoindre le couple de la veille qui m’attend pour aller à Golden. Ils sont originaires de la Suisse et ils ont loué un Wicked Van, une fourgonnette aménagée en campeur, pour visiter la région. Pendant près d’une heure, nous discutons de tout et de rien, ils sont vraiment très agréables à côtoyer.

Ils me débarquent juste devant le magasin de vélo. Nous prenons une photo ensemble, je les remercie et leur souhaite un bon voyage. Ce voyage est parfois cruel, je rencontre un grand nombre de personnes intéressantes, mais je dois tous les quitter.

J’attends près d’une heure que ma roue soit réparée. Maintenant que c’est fait, le vrai défi commence. Je dois retourner au camping en faisant du pouce. Je sors donc de la ville pour rejoindre la Transcanadienne. J’ai apporté un couvre-sacoche pour montrer ce que je fais, j’espère ainsi attirer la sympathie. Les gens passent devant moi sans même se retourner. Il y en a même certains qui me regardent avec un regard de mépris. C’est complètement différent de l’accueil que j’ai lorsque je suis sur mon vélo, pourtant je suis la même personne qui poursuit le même but. C’est dur de se sentir méprisé ainsi.

Finalement, un homme dans un parking, me fait signe de venir. J’entre dans l’auto et je lui explique la situation. Il me dit qu’il ne va pas dans cette direction, qu’il se déplaçait seulement dans la ville de Golden, mais décide de venir me reconduire tout de même. Il prend donc la route dans le seul but de me ramener à mon vélo, qui est une heure de route plus loin. Il m’explique qu’il est chef d’équipe sur la réparation des chemins de fer. Il est aussi un amateur de pêche. Il me débarque juste devant l’accueil du camping. Je suis, une fois de plus, surpris par la générosité des gens!

GOPR5607

Je récupère mon vélo, mes bagages et je reprends la route vers Golden. Il est pratiquement 12h00 lorsque je quitte, je ne dois donc pas niaiser. C’est la première fois depuis plusieurs semaines que je roule sur un chemin que j’ai déjà vu auparavant, le sentiment est étrange.

GOPR5617

GOPR5637

J’arrive finalement au camping municipal en fin d’après-midi. Le camping affiche complet, mais comme je n’ai pas le choix, j’y vais tout de même. Le garçon à l’accueil m’offre un site partagé avec d’autres campeurs, ce que j’accepte. Ce n’est pas comme si j’avais un grand choix qui s’offrait à moi.

GOPR5648

Un commentaire sur “JOUR 64 – KILOMÈTRE 3461 (GOLDEN, BC)

  1. michel garant

    Et oui Golden un paradis pour la planche à neige ,ce fut le dernier voyage que j’ai fait avec mon épouse et mes deux enfant en 2003 un voyage de rêve .

Les commentaires sont désactivés.